L’humidité : comment l’identifier et l’éliminer ?

Quand on parle de confort dans une maison, on pense souvent à la température idéale, aux canapés confortables, à un bon éclairage .Pourtant, le taux d’humidité dans la maison est tout aussi important. Il peut varier fortement d’une maison à une autre et doit être contrôlé en permanence.

Identifier l’humidité chez vous

Champignons sur les murs, moisissures au plafond, taches de rouille et de salpêtre, condensation sur les fenêtres, décollement du papier peint…! Nombreux sont les signes d’un taux d’humidité élevé, mais l’humidité n’est pas toujours la cause de tous les désagréments cités précédemment. En effet une mauvaise isolation des murs et des fenêtres manquant d’étanchéité ainsi que les remontées capillaires pourraient conduire aux mêmes résultats. C’est pour cette raison qu’on est amené à mesurer régulièrement le taux humidité maison afin de savoir sur quoi agir pour limiter leurs effets sur la maison et améliorer la qualité de l’air intérieur.

Comment limiter l’humidité

Si vous vivez dans une région humide, surtout durant l’hiver, il est conseillé de bien isoler les murs extérieurs et d’installer une ventilation positive pour se protéger de l’humidité extérieure. Ainsi, il vous sera possible de maintenir un taux humidité maison optimal. Il est toujours bon d’aérer sa maison et de choisir un chauffage qui ne produit pas beaucoup d’humidité.

Conséquences d’une maison humide

Une maison humide a en premier lieu des conséquences sur votre maison. Un désordre mineur non traité peut devenir dramatique et atteindre les parties structurelles de votre maison. Un taux humidité maison élevé fragilise donc la structure intérieure de la maison et cause la détérioration de son aspect extérieur, il est aussi la cause de l’apparition des odeurs désagréables, des champignons et moisissures.

L’humidité : les risques sur la santé

Il est connu qu’un taux humidité maison supérieurs à 50 % favorise l’apparition de moisissures et d’acariens qui peuvent causer des allergies et provoquent un certain nombre de maladies. Les maladies respiratoires sont souvent liées à une mauvaise ventilation de l’habitat et donc un taux d’humidité trop élevé. Les individus les plus vulnérables sont susceptibles d’être atteints. Il est donc primordial de maintenir un taux d’humidité dans la zone sûre pour se protéger contre ses conséquences.

Bref, l’humidité est donc aussi nocive pour la santé que pour la maison. Un contrôle de son taux est une responsabilité à ne jamais négliger.  

Share Button