Chauffage au bois : quel impact sur les forêts françaises ?

Janvier a été marqué par une brusque dégringolade des températures sur tout le territoire français. Si la société de distribution de l’électricité RTE ne s’est pas retrouvée dans l’obligation de faire des coupures pour délester le réseau, c’est grâce aux énergies renouvelables, dont la première d’entre elles, le bois. Mais quel impact à moyen terme sur les forêts françaises ?

Le bois, 1er ressource énergétique renouvelable

La principale ressource énergétique renouvelable employée en France n’est ni le solaire, ni l’hydroélectricité, ni l’éolien, mais le bois. En effet, près de la moitié des propriétaires d’une maison individuelle dans l’Hexagone sont équipés d’un poêle, d’une cuisinière, d’une chaudière fonctionnant au bois sous forme de bûches ou de pellets (également appelés granulés).

Sur les 8 millions de foyers ayant opté pour cette ressource énergétique renouvelable, 6,4 millions l’utilisent comme chauffage secondaire, en particulier quand le thermomètre flirte avec le zéro. Et cette utilisation croissante du bois en France contribue pour beaucoup à une réduction de la demande énergétique dans les périodes où elle flambe.

Ainsi, la production quotidienne de l’ensemble des foyers français utilisant le bois équivaut à une production d’électricité comprise entre 5 et 10 GW qui n’est pas injectée dans le réseau. Et cela tombe plutôt bien parce que les centrales nucléaires françaises sont vieillissantes et souvent montrées du doigt comme dangereuses. Mieux vaut donc ne pas tester leurs limites.

Quel impact à moyen terme sur le massif forestier français ?

La demande en bois allant croissante, on pourrait craindre que la pression sur le massif forestier français ne suive le même chemin et ne finisse par mettre en danger la ressource elle-même. Car si elle est effectivement renouvelable, elle n’est pas inépuisable. La pousse d’un arbre demande du temps et les forêts peu ou pas encore inexploitées à ce jour sont généralement difficiles d’accès.
C’est pour cette raison que la filière s’organise pour permettre une meilleure gestion du domaine actuel. Pas question pour autant de faire pousser des forêts stériles et dénuées de vie animale. En revanche une gestion durable s’impose.

Mais quand on est consommateur, comment faire pour trouver du bois issu de forêts gérées durablement  ? Tout simplement en faisant appel à des professionnels du bois énergie recensés par LeMarcheDuBois dans les Hautes-Alpes, en Bretagne et partout en France. N’ayant pas envie de scier la branche sur laquelle elles se trouvent, ces entreprises font très attention à se fournir localement quand c’est possible et auprès de forêts gérées durablement. D’un point de vue écologique, privilégier de tels circuits permet par ailleurs de considérablement réduire l’impact du transport sur l’environnement.

Malheureusement, trop souvent, les Français cèdent au champ des sirènes et se laissent tenter par du bois vendu de particulier à particulier. Avec un prix affiché bien moins cher, tout du moins en apparence, qui ne serait pas tenté ? Or, le bois proposé est bien souvent séché de façon insuffisante. Sa combustion dégage donc moins d’énergie et nécessite donc d’en brûler un volume plus important. De plus, conduits et appareils de chauffage au bois sont plus vite encrassés en raison d’une combustion imparfaite.

Au final, passer par des professionnels du bois énergie se révèle bien plus respectueux de l’environnement et bien plus malin pour le porte-monnaie.

Share Button

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.