L’humidité : un problème à ne pas négliger

 

humidité

L’humidité est un facteur essentiel pour la santé et le confort de l’homme. Cependant, un excès ou un manque d’humidité peut engendrer de nombreux problèmes à court et à long terme. On vous explique tout dans ce qui suit !

Les principales causes et conséquences

Les problèmes d’humidité peuvent être engendrés par différentes causes dont principalement la mauvaise ventilation qui entraîne le dépôt d’humidité sous forme de condensation, la pression hydrostatique, les remontées capillaires et les infiltrations. Les causes accidentelles sont aussi fréquentes telles que les fuites et les inondations.
Les conséquences de l’humidité sur votre logement sont la condensation, les moisissures, le salpêtre qui se situe à la base des murs intérieurs et le mérule, un champignon qui se forme sur le bois et le fragilise. Les conséquences sur votre santé peuvent être plus au moins graves : problèmes respiratoires, problèmes articulaires, allergies, etc.

Les différents appareils de mesure

Pour mesurer l’humidité dans votre logement, il existe deux catégories d’appareils :
L’hygromètre : un appareil souvent électronique destiné à mesurer le pourcentage d’humidité dans l’air qui devrait être compris entre 45% et 65%. Différents types d’hygromètres existent : pour l’intérieur ou l’extérieur, à sonde déportée ou à poser, communicants, accouplés à un thermomètre.
L’humidimètre : un appareil utilisé pour mesurer l’humidité d’un matériau. Les testeurs classiques disposent de deux pointes métalliques appliquées dans le matériau pour mesurer sa résistivité, les testeurs thermiques sont très précis et assez difficiles à utiliser.

Les traitements contre l’humidité

Vous pouvez donc mesurer le taux d’humidité de votre logement vous-même grâce à un hygromètre ou à un humidimètre. Mais seul un professionnel peut vous procurer une mesure précise et un bilan détaillé, et vous proposer le traitement adéquat qui peut consister simplement en l’amélioration de votre ventilation (installation d’un absorbeur d’humidité) ou être plus profond : drainage, injection de résine, assèchement des murs, pose de membrane d’étanchéité, cuvelage, traitement de surface par peinture anti-humidité ou hydrofuge.
Les problèmes d’humidité se manifestent par différents symptômes : tâches d’eau sur les murs, moisissures, pans de revêtement qui se décollent, peintures qui tombent, auréoles, les remontées capillaires… Si vous remarquez le moindre symptôme, il est temps de mesurer le taux d’humidité de votre logement !

Share Button

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.